Atelier photo en résidence animé par Marie Sordat du 27 juillet au 3 août 2019

Stage
Date: Sam 27 Juil 2019 00:00 - Sam 3 Aoû 2019 00:00

9e Biennale de Photographie en Condroz
Atelier photo en résidence animé par Marie Sordat
du 27 juillet au 3 août 2019 

Présentation
Vibrer, sur la corde sensible ! Durant cet atelier, nous aurons la chance de travailler sur ce qui vous anime, ce qui vous touche, ce qui fait trembler vos émotions. Dans le cadre unique de la Biennale du Condroz, vous pourrez partir en recherche hors des sentiers battus, en quête d'images et de vous-même. Tout est possible comme investigation et comme support  (numérique, argentique, polaroïd, procédés alternatifs, … ), mais il vous faudra être autonome dans votre production sur place. Vous pouvez bien entendu également amener des travaux en cours. Nous analyserons, fouillerons, projetterons ensemble. Une importante partie du travail sera consacrée à l'éditing de vos images afin de créer une série qui exprime au mieux vos intentions. L'atelier sera coopératif et bienveillant, et nous irons creuser aussi loin que possible à la recherche de votre vibration intérieure.

Une partie des travaux réalisés durant l'atelier sera exposée à la Biennale.

Dates et horaire
Du samedi 27 juillet au samedi 3 août 2019.

La cheffe d’atelier est disponible chaque jour de 10h à 18h.

Public / Conditions d’admission
- 10 stagiaires max.

- Age minimum : 18 ans
- Langue : le français
- Formulaire d’inscription (voir plus bas) accompagné d’une courte lettre de motivation et d’un portfolio de 10 à 15 images (basse déf. 72 dpi, dim px ± 1080 x 960)

Cadre
Le Centre culturel de Marchin organise la « 9e Biennale de Photographie en Condroz » du 3 au 25 août 2019, qui propose à un public familial la découverte de travaux de photographes belges et étrangers dans des lieux magnifiques du Condroz. Lors de cette édition, intitulée « vibrer », ± 20 expositions trouveront place dans deux petits villages : Grand-Marchin (commune de Marchin) et Ossogne (commune d’Havelange).

Quel joli mot que celui de vibrer ! Il traduit à l’oreille et pour l’œil le bruissement au sein même de la vie ; puisque tout ce qui vit vibre, pour qui sait y voir…
Face à nos écrans plats, aux graphiques économiques secs, aux discours explicatifs et aux légitimations théoriques, face aux banalités usées, aux clichés éculés, à nos corps oubliés, aux captures calculées, innombrables, face aux réseaux saturés, à la bassesse abêtissante, quels recoins, quels replis, quelle résistance reste-t-il à l’image pour vibrer et nous faire vibrer ? S’animer et nous animer tout en pudeur, en discrétion, en intimité, imperceptiblement parfois... Où sont les détails qui touchent, les fils du sens sur lesquels nous rassembler comme ces hirondelles hier soulagées de partir, demain contentes de revenir ? Cet unisson qui nous donne le sentiment d’une humanité commune ou ces notes discordantes qui font entendre leur différence ? Toutes ces petites musiques qui charment l’oreille et l’œil, donnent couleur au quotidien, et à nous le goût d’y vivre pleinement...
Les vibrations sont partout, nous sommes en elles et elles sont en nous. Après une Biennale consacrée « Au plaisir » et une autre qui nous a fait « Rêver », nous voici à nouveau à l’écoute des murmures humains du monde, et fidèles à une volonté de ne pas séparer l’image de son expérience variée, remuante, indicible.
Et si cette 9e édition est à la recherche de la note juste, c’est encore une fois dans l’écho que peuvent se renvoyer l’art et le paysage, des lieux et leurs habitants, des artistes et un projet, une proposition et son public — mais aussi, tout ce qu’il y a autour et qui ne se voit pas, le geste de créer et l’émerveillement inquiet qui le sous-tend. Car vibrer, c’est toucher du regard. Frôler la corde sensible. Viser un monde sans cible. Ne pas perdre le fil : s’émouvoir ensemble.

(Extrait de la note d’intention d’Emmanuel d’Autreppe, membre de l’équipe organisatrice)

La cheffe d’atelier 
Marie Sordat – www.mariesordat.net
Née en France en 1976, vit et travaille en Belgique.

Depuis 2004, ses images sont présentées en festivals, musées et galeries à travers le monde.
Ses images sont publiées régulièrement en catalogues, livres ou revues (Lannoo Editions, Filigranes Editions, Halogénure, livres d’artiste, …), et sa monographie EMPIRE est parue aux Editions Yellow Now en 2015.
Elle enseigne la photographie à l’INSAS où elle organise aussi des rencontres avec les grands photographes belges. Elle est jury pour de nombreuses écoles de photographie et dirige également des workshops.
Elle est par ailleurs commissaire indépendante, elle a dirigé l’exposition et le catalogue « Le Regard Exercé » à l’ISELP en 2013 puis en 2018 l’exposition « Eyes Wild Open » pour le Musée du Botanique et le livre l’accompagnant aux Editions André Frère.
Son travail est représenté par Box Galerie.

À apporter selon votre manière de travailler
- Appareil photo numérique et accessoires (trépied, flash, batterie, carte mémoire, clef usb…)

- Votre ordinateur portable muni du programme de traitement d’image dont vous avez l'habitude.
- Appareil photo argentique et accessoires + films.
- Appareil polaroid + films / tout matériel alternatif que vous utilisez.
- Vos images, portfolios et/ou livres déjà réalisés.
- De quoi écrire et voyager dans nos campagnes.

Si vous travaillez en argentique et que vous êtes véhiculés, il est possible d'apporter vos négatifs couleur ou N&B à Huy chez One Hour Photo Service. Comptez entre 1h/24h pour la couleur et 48h pour le N&B. Si vous n'êtes pas véhiculés, nous compterons sur l'esprit coopératif de l'atelier pour mener les négatifs à bon port.

Hébergement en demi-pension
- En gîte rural (chambre individuelle, double ou triple)

- Arrivée : samedi 27 juillet matin – Départ : samedi 3 août (jour d’inauguration de la biennale)
- Le petit déjeuner et le repas du soir (hors boissons) sont compris dans le prix du stage.
- La présence d’animaux domestiques est interdite.

 Coût
- 350 € (stage et hébergement) + 80 € (repas demi-pension) = 430 €

- Pour étudiants ou demandeurs d’emploi : 250 € (stage et hébergement) + 80 € (repas demi-pension) = 330 €
- Paiement : après avoir reçu confirmation de votre inscription, vous serez invité(e) à effectuer le paiement avant le 15 juin 2019. Le paiement confirmera définitivement votre inscription.

Désistement
- Merci de nous informer au plus tôt de tout désistement.

- Pour tout désistement jusqu’au 15 juillet : un montant de 25 € sera déduit pour frais administratifs.
- Pour tout désistement intervenant après le 15 juillet : remboursement total du coût des repas et de la moitié du coût du stage + hébergement.

Inscription
Le formulaire d’inscription 
(+ lettre de motivation & portfolio) doit parvenir pour le 10 mai 2019 soit par courrier au Centre culturel, place de Grand-Marchin, 4 à 4570 Marchin, soit par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Une réponse vous parviendra pour le 1er juin.

Organisateur
Centre culturel de Marchin – Place de Grand-Marchin, 4 – 4570 Marchin – 085/413538

www.centreculturelmarchin.bewww.biennaledephotographie.be
Contact : Pierre Mossoux, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., 0499/603045

Experts faisant partie de la commission organisatrice de la biennale :
-Emmanuel d’Autreppe, professeur, critique, éditeur
-Jacky Lecouturier, photographe, ancien professeur à l’ESA « Le 75 » de Bruxelles

 

 

 

Propulsé par iCagenda