Exposition d’un week-end : Catherine Biernaux-Gribomont (collage), Marie-Hélène de Coppin (peinture) et Nadine Dourte (peinture)

Exposition d'un weekend
Date: vendredi 1 juin 2018 18:00 - dimanche 3 juin 2018 18:00

Lieu: Au centre culturel de Marchin, place de Grand-Marchin, 4 à 4570 Marchin  |  Ville: Marchin, Belgique

Collage de Catherine Gribomont

Le dessin et la peinture animent la Boncelloise Catherine Gribomont-Biernaux depuis plus de 40 ans. Architecte d’intérieur, elle a suivi ensuite des cours du soir à l’académie royale des Beaux-Arts de Liège et participé à divers ateliers lors desquels elle a exploré différentes techniques comme l’huile, l’acrylique, la sculpture… en passant du figuratif à l’abstrait. Son travail n’a jamais cessé d’évoluer. À Marchin, elle nous montre ses collages : de grandes toiles sur lesquelles elle appose méticuleusement de petits morceaux de papier de soie, d’intérieur d’enveloppes, d’emballages cadeau ou de bouquets de fleurs. « Quand je commence, je ne sais pas trop où je vais, ce n’est jamais prédéfini, la composition évolue, je décide en cours de route. (…) Ça me procure sérénité, plaisir, bonheur ». Accompagnée de deux amies pour cette exposition, Catherine se réjouit de montrer son travail dans « un bel espace, spacieux ».

 
Peinture de Marie Hélène de Coppin

Alors qu’elle avait pris ses distances avec la peinture, Marie Hélène de Coppin s’y est remise par hasard, suite à l’invitation d’une amie et nous avoue que désormais, elle ne pourrait plus s’en passer. Habitant au Sart-Tilman, elle a fréquenté l’atelier Graffiti pendant plus de dix ans. « J’ai commencé à travailler avec la matière : ciment, colle dans lesquels je grave. Je pars de photos, de vues du ciel par exemple, j’ai besoin d’une base dont je m’éloigne ensuite très fort. Je ne parviens pas à copier ou à peindre sur un thème, je n’aime pas me forcer, ça vient comme ça vient, spontanément, naturellement, c’est de l’ordre de l’émotion. (…) La peinture me procure vraiment du plaisir. Quand je peins, je ne pense plus à rien, j’ai la tête vide, et le soir quand je sors de l’atelier, je suis très fatiguée tellement je suis imprégnée par ce que je fais. Je m’amuse vraiment bien. » Les expositions sont très stimulantes pour Marie Hélène : « le fait d’exposer ici m’inspire. Maintenant, j’ai un but. » Seront donc notamment à découvrir au Centre culturel ses toutes dernières peintures réalisées pour l’occasion !

 
Peinture de Nadine Dourte

Nadine Dourte nous explique sa démarche :
« Après un exil de 25 ans en province de Luxembourg où j'ai fréquenté l'atelier peinture du centre culturel d'Arlon avec Sophie Gibon et l'atelier de l'académie d'Arlon chez Nathalie Pirard et où j’ai également animé des ateliers théâtre pour ados au village, je "revis" à Liège depuis 4 ans. Ma rencontre avec Farida Okladnicoff aux "arts en Groupe" à Sclessin m'a aidée à libérer mon expression picturale.
Depuis l'enfance, je dessine épisodiquement, au fil du temps, les enfants m'ont donné plus de détermination.
Le temps qu'il faut pour comprendre l'essentiel et puis l'admettre, un peu libérée du cahot existentiel, je me remets à peindre en musique ou dans le silence, je me sens exister dans les courts moments de pleine conscience où les mondes intérieur et extérieur se rencontrent.
Après des portraits, natures mortes, objets familiers, impressions des sommets, je présente la vache, j'aime la dichotomie entre son attache terrienne et son air doux, distrait ; être sensible et généreux particulièrement si Mozart envahit l'étable.
J'utilise l'acrylique et l'huile miscible à l'eau. »

Vendredi 1er juin de 18h à 21h
Samedi 2 juin de 14h à 19h
Dimanche 3 juin de 14h à 18h
Entrée libre
Centre culturel de Marchin, 085/41.35.38

Présentation du projet des expositions d'un week-end

 

 

Propulsé par iCagenda