Les week-ends d'août 2021 (à partir du 31 juillet)

2021: année du mieux, année de toutes les résistances et, espérons-le, de pas mal de réouvertures. Année de renouvellement en tout cas pour la Biennale de photographie en Condroz, désormais événement estival majeur dans la région, qui en est à sa dixième édition ! Un territoire étendu, puisque le Centre culturel « de Marchin » est désormais aussi celui « de Modave et Clavier ». Une équipe largement renouvelée, tant au Centre culturel qu’à la programmation des expos. Une formule inédite qui propose, pour l’essentiel le long du Hoyoux et du RAVel, un parcours à pied ou à vélo, bucolique et familial, d’une quinzaine de kilomètres. Une thématique ample et qui fait front (« Nouvelles Vagues »), qui n’a pas peur d’affronter les vents de face, l’ambiguïté, le débat public, les doubles sens… Et des propositions adaptées — contexte oblige —, avec des expositions espacées, aérées, dans des lieux insolites ou en plein air.

Depuis ses origines, la biennale de photographie en Condroz a cherché à privilégier plusieurs axes sans en négliger aucun : qualité et diversité des propositions artistiques; accueil et convivialité; ouverture vers l’extérieur et lien avec les populations; inscription dans le paysage et attention au patrimoine, tant naturel que construit. 

L’édition 2021 qui se prépare, ce seront : 

- une vingtaine d’expositions réparties en une autant de lieux, avec des photographes et artistes de tous horizons, belges et étrangers : Maxime Brygo, Diane Delafontaine & Les anonymes (collection Thierry Massin), Sandrine Elberg, Jacky Lecouturier, Clyde Lepage, Michel Mangon, Erika Meda, Stéphanie Roland, Layla Saâd, Lore Stessel, Mayumi Suzuki, Patrick Taberna…

- un atelier « ados » à Pâques avec Sarah Joveneau, un atelier résidentiel l’été, des animations « jeune public »…

- l’aboutissement d’une mission en résidence d’une année, pour Katherine Longly

- une expo de photos anonymes et de famille ("moi et mon vélo"), une collaboration avec le centre culturel de Hasselt autour des écoles Saint-Luc flamandes, des propositions de la plateforme photographique Brownie

- des ateliers d’écriture, des tables rondes, des soirées de projection, des conférences, des lectures de portfolios…

- des questions de société ou de la légèreté… de l’exigence et de l’accessibilité

- des concerts et des animations, avec des points de rencontre et d’accueil inédits 

- des propositions de restauration éthiques, locales, surprenantes

- des publications, des créations, des rencontres, des collaborations… 

Bref, un vaste couloir pour les bruits du monde et pour les bouffées d’oxygène. 

Où et quand ? Sur les trois communes, de Marchin (vallée) à Terwagne, via Pont-de-Bonne et le point d’ancrage de La Limonaderie. Tous les week-ends du mois d’août (à partir du samedi 31 juillet), de 10h à 19h.

Un passe à 5 euros (à partir de 18 ans) donne accès à tous les lieux d’exposition (Article 27 : 1,25€). Un carnet du visiteur et sa version ludique pour les enfants sont distribués à l'accueil. De nombreuses activités et manifestations sont gratuites.

Vous pouvez d'ores et déjà découvrir le parcours et le profil altimétrique via l'application SityTrail en cliquant sur cette image  :




Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.