Du 31 octobre au 28 novembre - Vierset-Barse
Expos, atelier, conférence, débat...

 

Le projet «A la vie, à la mort» 2021 prolonge à Modave, sous différentes facettes, ce qui avait été initié lors de la première édition, en 2020, à Marchin. Cette opération comprenait une dizaine d’interventions artistiques dans le cimetière de Grand-Marchin mais aussi, par rayonnement, une exposition, une conférence et une rencontre littéraire. D’autres activités ont du être annulées suite au deuxième confinement lié à la pandémie, certaines sont reprogrammées cette année.

D’une manière plus large, ce projet tente d’aborder la place de lamort dans nos sociétés, sans tabou mais avec une certaine légèreté. Il suscite également une réflexion globale sur l’entretien, l’aménagement, la réaffectation et la réhabilitation des cimetières, et la relation qu’entretiennent les citoyens avec ce lieu public.

Cette année, «A la vie, à la mort !» explore le village de Vierset-Barse, et autour de lui, part à la rencontre d’une de ses figures emblématiques, Georges Hubin. Cet ouvrier carrier, devenu parlementaire, directeur de la société coopérative l’Alliance des Carriers, nous offre un point de départ parfait pour s’interroger sur ces questions fondamentales que suscitent la vie et la mort. De son parcours à la fois exemplaire mais aussi atypique, que nous reste-t-il ? Et de sa mort, quel héritage ? Quelles luttes encore à porter ? Avons-nous trop vite enterré les idéaux du monde ouvrier ? Comment construire des modes de production solidaire ?

Nous tâcherons de donner quelques réponses et de nourrir les débats à travers plusieurs manifestations. Tout comme à Grand-Marchin, des artistes interviendront dans les espaces disponibles et inoccupés du cimetière, une exposition nous plongera dans le monde des ouvriers qui oeuvraient dans les carrières de la vallée. Une soirée-débat sur les coopératives d’hier et d’aujourd’hui sera organisée. Un atelier "faire-part" et une conférence de Dick Tomasovic complèteront le projet.

Dimanche 31 octobre (11h) : Inauguration - Cimetière de Vierset et maison rurale
Mardi 9 novembre (20h) : Soirée débat "Les coopératives d'hier et aujourd'hui" - Maison rurale
Dimanche 14 novembre (16h) : Conférence "La mort pour de faux" - Maison rurale
Samedi 20 novembre (14h) : Atelier "faire-part" - Maison rurale

La future maison rurale (ancienne école communale) est située place Georges Hubin à Vierset-Barse (Modave).
Le projet est détaillé ici : Création d'une maison rurale

Soirée-débat : Les coopératives d'hier à aujourd'hui, quel renouveau ? – 9 novembre (20h) 
En partenariat avec l'IHOES

Conférence de Julien Dohet « Le mouvement coopératif : histoire, questions et renouveau » suivi d'une table ronde et d'un débat avec le public

Avec Georges Hubin, qui participa activement à la création de la coopérative « l'Alliance des carriers de Vierset », revenons le temps d'une soirée sur un héritage important des luttes ouvrières : la constitution en coopérative comme outil d'émancipation et alternative à la production capitaliste. Si ce modèle semble avoir connu beaucoup de pérégrinations et parfois semblé obsolète, il connaît aujourd'hui un regain d'intérêt pour répondre aux enjeux actuels en faveur d'une production plus durable, respectueuse des travailleurs et comme alternative aux structures traditionnelles. Comment se réinventer en s'inspirant d'un passé pas si lointain ? Quelles sont les difficultés rencontrées ? Quelle en sont les limites ? Voilà autant de questions passionnantes autour desquelles OYOU, en collaboration avec l'IHOES, vous invite à venir discuter le temps d'une soirée-débat.

Réservations : weezevent.com/cooperative


Conférence "La mort pour de faux" (Dick Tomasovic) - 14 novembre (16h)

Le XXe siècle fut à la fois le siècle des images, produites et mises en circulation comme jamais auparavant, et celui du refoulement de la mort en tant que finalité normale de l’existence (affaiblissement de la présence des rites funéraires, disparition progressive des sépultures ornementales, éloignement des cimetières des centres urbains, réduction du temps de deuil, etc.).
Le cinéma semble avoir pourtant fait de la mort un spectacle permanent. Mais le trépas y est généralement présenté de manière extraordinaire, prolongeant possiblement ce déni généralisé d’une mort ordinaire et inéluctable.
À travers différents exemples issus de l’histoire du cinéma, avec un focus particulier sur le cinéma d’animation et un sourire amusé sur cette production excentrique, cette conférence-projection tentera de saisir les idéologies qui conditionnent les mises en scène de la mort dans notre imaginaire collectif.

Programmation tout public !

Dick Tomasovic est professeur à l'Université de Liège. Il enseigne les théories et les pratiques du cinéma et des arts du spectacle.
Il est également chroniqueur culturel pour différents médias et l’auteur de plusieurs livres.

Réservations : weezevent.com/la-mort-pour-de-faux


Atelier Faire-part - 20 novembre (14h)

Les traditions se perdent ! 
Le faire-part de décès tend à disparaître. Il faut désormais se satisfaire des avis mortuaires dans les journaux pour en tenir lieu. Quand ce n’est pas un simple mot sur Facebook ! Hélas ! Le beau faire-part de décès joliment imprimé, qui nous arrivait par la poste et que l’on conservait dans un tiroir, n’est plus qu’un souvenir. 

Ce n’est pas une fatalité ! 

Grâce à l’atelier d’imprimerie Poésie Pur Porc de Pascal Leclercq, nous vous invitons à imprimer les faire-part de votre invention, composés de belles lettres en plomb, sur une presse à l’ancienne. Quel décès annoncer ? Celui de quelques illusions perdues, d’un être imaginaire, d’un ennemi personnel. Celui d’un être cher doté d’un solide sens de l’autodérision. Voire le sien propre, car on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même. Pourquoi laisser les autres dire des banalités quand on peut imprimer de soi-même des louanges ? Un atelier créatif (de huit ans au grand âge) qui marie la découverte de l’imprimerie typographique au plomb et l’humour, pour rire à gorge déployée de la faucheuse en produisant de jolies œuvres d’art !

Durée : 3 heures.
8 participants maximum.

Réservations : weezevent.com/atelier-faire-part 

.